fbpx

Kati est si joyeuse et inspirante…

Je l’ai rencontrée à Helsinki. Son sourire illuminait la pièce. Sa joie était contagieuse.

Kati Mayfield (le champ de Mai quand même, ça ne s’invente pas;)) vient du Colorado. A l’époque, elle finissait son master en Économie, Entrepreneuriat et Gestion de l’Innovation à Helsinki.

Elle n’était pas sûre de la suite, ou devrais-je dire elle n’était pas sûre que sauver les fleurs soit une carrière professionnelle…
Oui! Sauver les fleurs. Kati a une passion pour les fleurs.

Et aujourd’hui, je veux partager son voyage car il m’inspire infiniment.

Après avoir fait connaissance, Kati est venue au premier événement de dessin Horse in the Living Room. Cela a donné suite à de nombreuses conversations à propos du dessin, de la créativité, de l’innovation, du développement durable, de la gestion des déchets, de voyages, des couleurs finlandaises, de la vie à Helsinki et du bonheur d’être entouré de fleurs.

Kati se préparait alors pour son voyage en Équateur dans le cadre de sa thèse. Comme vous le savez sûrement, l’Équateur est un important producteur de fleurs. Elle a décidé d’explorer le côté production de cette industrie et les moyens de la rendre plus durable.

A son retour en Finlande, elle était prête pour le grand saut : travailler avec les fleurs chaque jour.

Mais savez vous pourquoi elle avait cette obsession des fleurs? Je voulais savoir!

Nous avons décidé de nous rencontrer pour une interview sur le lieu de son travail, le marché aux fleurs des grossistes de Helsinki.

MS: Pourquoi as tu décidé de travailler avec les fleurs?

KM: J’avais 20 ans. Mon premier amour venait de mourir. Il avait été diagnostiqué avec un cancer fulgurant trois semaines plus tôt. Et voilà. J’étais prise dans un brouillard épais de chagrin. Je ne savais pas que l’on pouvait aller aussi en profondeur dans le désespoir, la colère, la tristesse et la culpabilité. Nous étions temporairement séparés quand il est tombé malade. Nous avions un certain nombre de problèmes non résolus dont nous n’avions jamais parlé. Je me sentais si coupable.

Je me souviens de ce jour pour toujours : c’était trois semaines après sa mort. Alors que j’étais accablée de chagrin, j’ai reçu une plante verte entourée de fleurs coupées fraîches. Tout ce dont je me souviens est de voir ces fleurs et de sentir une vague d’amour et de soulagement. J’ai senti tant d’amour venant de ces fleurs et de cette amie qui me les avait envoyées que j’en ai pleuré. Mais cette fois-ci j’ai pleuré des larmes de délivrance.

Je me suis dit : je veux être entourée de fleurs et partager cet amour que j’ai reçu.

MS: Qu’est ce que les fleurs t’apportent à présent?

KM: Les fleurs m’aident à rencontrer de nouvelles personnes et à explorer des terres inconnues. J’ai été tellement cette personne business bullet point que j’en ai oublié l’autre aspect de moi-même. Les fleurs m’aident à être généreuse et bien sûr à embellir ma maison et mon espace.

Elles m’aident à m’ancrer dans le moment présent et à me relaxer. Faire un bouquet permet de sentir ses racines et de se poser.

 

Pourquoi les fleurs ont cet effet?

Pour moi, c’est le fait qu’elles ont la principale fonction d’être belles. Leur valeur est dans leur beauté. Elles créent un connexion simplement car elles sont belles.

Mais il y a un aspect sombre dans le secteur de production des fleurs. 40% des fleurs cultivées sont jetées avant même d’avoir atteint leur destination finale. Cette industrie globalisée a des impacts humains et environnementaux qui sont moches. Je désire que cette industrie soit plus belle comme les fleurs.

Peux-tu m’en dire plus sur FloweRescue?

FloweRescue recycle les surplus de fleurs des grossistes et fleuristes pour les redistribuer à des maisons de retraite, des charités et participer à des projets artistiques communautaires.

Avec FloweRescue nous poursuivons trois objectifs : réduire les déchets de fleurs, provoquer une discussion autour des déchets de fleurs et renforcer les liens entre les humains avec la joie et la beauté des fleurs.

Cette initiative a commencé à Noël dernier. L’idée était de collecter le surplus des fleurs après les fêtes (quand les grossistes et fleuristes se défont de leurs stocks) et de les transformer en magnifiques arrangements floraux pour illuminer la journée de quelqu’un.

Près de 1600 fleurs ont été données et transformées en 80 bouquets par 20 bénévoles et une multitude de larmes de joie versées lors des livraisons. A présent, nous avons des dons de fleurs chaque semaine ☺.

 

Comment ça marche exactement?

FloweRescue fonctionne sur une base volontaire. Depuis juillet, chaque semaine, nous recevons des dons du plus grand grossiste de Finlande et de fleuristes. Chaque jeudi soir, nous nous retrouvons pour jouer avec les fleurs. Nous les sortons toutes, les trions et les préparons pour devenir bouquets et puis nous les livrons dans des maisons de retraite et des organisations caritatives.

 

Si vous voulez suivre le voyage de Kati au pays des fleurs, elle est

 

Inspirant, n’est-ce pas?

 

 

Je suis très intéressée par sa démarche. Comme beaucoup, j’aime les fleurs et je les utilise dans mes portraits émotions.

Si vous voulez voir ce que je fais avec les fleurs et si vous avez envie d’un portrait émotion pour célébrer votre relation aux fleurs, à vous-même ou à quelqu’un que vous aimez, n’hésitez pas à me contacter ici



Join the Club!

You will receive everything the intuitive mind cares about while the rationale mind can’t get…

 

Sign up